Accueil /
Introduction

Les pommiers et poiriers, comme toutes les cultures dont le cycle est long entre la floraison et la récolte, subissent de nombreuses attaques de maladies et de ravageurs qui peuvent mettre en péril la récolte ou rendre les fruits impropres à la consommation. Il est donc indispensable pour les pomiculteurs de les protéger pour produire des pommes et poires de qualité. S’il doit protéger son verger contre les attaques de maladies ou de ravageurs, le pomiculteur doit pour autant agir avec mesure. En effet, bon nombre d’insectes, d’oiseaux et autres rapaces sont extrêmement utiles tout au long du développement, de la fleur au fruit.

Pollinisation & protection des abeilles

La présence d’insectes butineurs comme les abeilles, papillons ou bourdons, au sein du verger, est indispensable à la pollinisation et donc au développement des pommes. C’est pourquoi de nombreux pomiculteurs font le choix d’installer des ruches au milieu des pommiers pour favoriser la pollinisation dans le verger.

 

Aujourd'hui, 88% des surfaces des vergers écoresponsables sont pollinisées en faisant appel à des apiculteurs et à leurs ruches. Et cette collaboration est importante puisque les pomiculteurs font appel aux mêmes apiculteurs depuis en moyenne 11 ans.

 

Les pomiculteurs agréés Vergers écoresponsables signent des contrats avec des apiculteurs et s’engagent à respecter les ruchers. Ces contrats formalisent un engagement mutuel pour préserver ces insectes indispensables. Notons que certains pomiculteurs sont parfois apiculteurs eux-mêmes.

 

Le maintien de bandes enherbées entre les rangs de pommiers et l’implantation de nombreuses haies à proximité favorisent également la présence des abeilles.

Pollinisation & protection des abeilles

La présence d’insectes butineurs comme les abeilles, papillons ou bourdons, au sein du verger, est indispensable à la pollinisation et donc au développement des pommes. C’est pourquoi de nombreux pomiculteurs font le choix d’installer des ruches au milieu des pommiers pour favoriser la pollinisation dans le verger.

 

Aujourd'hui, 88% des surfaces des vergers écoresponsables sont pollinisées en faisant appel à des apiculteurs et à leurs ruches. Et cette collaboration est importante puisque les pomiculteurs font appel aux mêmes apiculteurs depuis en moyenne 11 ans.

 

Les pomiculteurs agréés Vergers écoresponsables signent des contrats avec des apiculteurs et s’engagent à respecter les ruchers. Ces contrats formalisent un engagement mutuel pour préserver ces insectes indispensables. Notons que certains pomiculteurs sont parfois apiculteurs eux-mêmes.

 

Le maintien de bandes enherbées entre les rangs de pommiers et l’implantation de nombreuses haies à proximité favorisent également la présence des abeilles.

La floraison