Accueil /
Introduction

Les pommiers et poiriers, comme toutes les cultures dont le cycle est long entre la floraison et la récolte, subissent de nombreuses attaques de maladies et de ravageurs qui peuvent mettre en péril la récolte ou rendre les fruits impropres à la consommation. Il est donc indispensable pour les pomiculteurs de les protéger pour produire des pommes et poires de qualité. S’il doit protéger son verger contre les attaques de maladies ou de ravageurs, le pomiculteur doit pour autant agir avec mesure. En effet, bon nombre d’insectes, d’oiseaux et autres rapaces sont extrêmement utiles tout au long du développement, de la fleur au fruit.

Gestion de l’eau

Grâce aux stations météo installées dans les vergers, les pomiculteurs peuvent analyser des données issues des sondes placées dans le sol mesurant le taux d’humidité. Ils peuvent ainsi ajuster les apports en eau au strict nécessaire, notamment grâce à une irrigation au goutte-à-goutte de plus en plus répandue dans les vergers. Ce type d'irrigation permet de cibler avec précision le pied de chaque pommier.

Gestion de l’eau

Grâce aux stations météo installées dans les vergers, les pomiculteurs peuvent analyser des données issues des sondes placées dans le sol mesurant le taux d’humidité. Ils peuvent ainsi ajuster les apports en eau au strict nécessaire, notamment grâce à une irrigation au goutte-à-goutte de plus en plus répandue dans les vergers. Ce type d'irrigation permet de cibler avec précision le pied de chaque pommier.

Gestion des déchets

Les pomiculteurs engagés dans la Charte Vergers écoresponsables sont responsables de l’élimination de leurs déchets. Ils s’engagent à participer aux filières de recyclage telles qu’Adivalor pour les bidons usagés ou pour les filets paragrêle. Les filets paragrêle peuvent notamment être recyclés pour en faire du mobilier urbain comme des bancs publics.

Gestion des déchets

Les pomiculteurs engagés dans la Charte Vergers écoresponsables sont responsables de l’élimination de leurs déchets. Ils s’engagent à participer aux filières de recyclage telles qu’Adivalor pour les bidons usagés ou pour les filets paragrêle. Les filets paragrêle peuvent notamment être recyclés pour en faire du mobilier urbain comme des bancs publics.

Gestion de l’eau et irrigation